HTML Document Projets TCP/TOG/3403 et TCP/TOG/3501: atelier de vulgarisation et de validation de documents.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet TCP/TOG/3403 financé par la FAO, le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières a élaboré et validé un manuel de foresterie communautaire. Les cadres du ministère ont mené des réflexions sur la stratégie de vulgarisation du manuel. Par la même occasion, le document de stratégie et plan de développement des élevages spéciaux au Togo(projet TCP/TOG/3501, cpl) a été validé.

Release date 23/12/2015
Contributor Komi Yawo
Geographical coverage Togo,
Keywords Manuel, vulgarisation, foresterie communautaire, élevages spéciaux, sécurité alimentaire,

Le projet TCP/TOG/3403 intitulé « Appui au développement et à la restauration communautaire des galeries forestières et des forêts des terroirs villageois dans la région des Plateaux » est un projet initié par le gouvernement togolais et financé par la FAO à hauteur de 298 000 dollars US. Il est mis en œuvre par le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF). L’objectif est de contribuer au développement et à la restauration des écosystèmes forestiers dans la région des Plateaux en vue de sa réplication à l’échelle nationale.  Entre autres activités il est prévu l’élaboration d’un manuel des procédures de création, d’attribution et des normes de gestion des forêts communautaires au Togo. Ce manuel a été  élaboré par un consultant national et validé en atelier national tenu les 20 et 21 juillet 2015 à Lomé. Mais avant sa diffusion, il est nécessaire de le rendre compréhensible par  les cadres du MERF chargés de le vulgariser sur le terrain. Durant l’atelier de ce jour, les acteurs ont pris connaissance du contenu du document et ont défini des stratégies de sa vulgarisation.

Au cours de cet atelier, le document de stratégie et plan de développement des élevages spéciaux (projet TCP/TOG/3501, cpl) a été validé. En effet, il est prévu d’atteindre en 2015, à la fin de la mise en œuvre du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire au Togo (PNIASA), une production de 5 000 tonnes de viande d’aulacode, 10 000 tonnes de viande de lapin et 2 000 tonnes de miel. Mais l’étude diagnostic a montré que les niveaux de production atteints à ce jour, sont respectivement de 63 tonnes pour la viande d’aulacode, 653 tonnes pour la viande de lapin et 150 tonnes pour le miel. C’est pour soutenir le secteur de production animale que le gouvernement togolais, en partenariat avec la FAO, a initié le projet TCP/TOG/3501, cpl, intitulé « Appui à l’élaboration d’une stratégie et d’un plan de développement des élevages spéciaux au Togo ». Le document a été soumis à validation ce jour.