News Atelier de lancement des activités de restauration des paysages forestiers dans le cadre de la planification nationale d’adaptation au changement climatique de la préfecture des Lacs

Dans le cadre de l’organisation de la «Campagne nationale de diffusion du Plan National d’Adaptation aux Changements Climatiques du Togo (PNACC) et de sensibilisation des parties prenantes sur le processus d’intégration de l’adaptation dans la planification et la budgétisation au Togo » et afin de permettre aux acteurs de la préfecture des Lacs de mieux comprendre l’initiative restauration des paysages forestiers (RPF), de pouvoir mieux interagir et d’accompagner le processus, il a été organisé le 13 juillet 2017 un atelier d’information des acteurs clés sur le PNACC et sur la méthodologie des interventions (RPF) dans le cadre de la planification nationale d’adaptation au changement climatique (PNACC) et le lancement des activités avec l'appui du « Appui à la réduction des émissions liées au déboisement et a la dégradation des forets (redd+-readiness) et la réhabilitation des forets au Togo- Proredd ».

Concerned URL direfaune@yahoo.fr
Source DRF
Release date 19/09/2017
Contributor jean marc Gnama
Geographical coverage Aného,
Keywords Changements climatiques, restauration des paysages forestiers, biodiversité, reforestation,

Le Programme Appui au REDD+-Readiness et réhabilitation des forêts au Togo (ProREDD) de la Coopération Togo-Allemagne a comme objectif de contribuer à l’amélioration des conditions cadres techniques et institutionnelles permettant la mise en œuvre effective de la stratégie nationale REDD+ et de la réhabilitation des forêts au Togo.

Les structures du MERF avec l’appui du ProREDD vont s’intéresser au développement des modèles de gestion durable des forêts, aussi dans le cadre de l’initiative AFR/100 – FLR dans l’une des préfectures des régions pilotes (préfecture des Lacs - Région Maritime).

La restauration des paysages forestiers est le processus de long terme qui permet de regagner la fonctionnalité écologique et d’améliorer le bien-être humain au sein des paysages forestiers déboisés ou dégradés. Elle porte sur les « forêts » parce qu’il s’agit d’augmenter le nombre et/ou la santé des arbres dans une région. Elle porte sur les « paysages » parce qu’elle implique des bassins versants, des territoires ou même des pays entiers dans lesquels de nombreuses utilisations des terres interagissent. Elle porte sur la « restauration » parce qu’elle implique de rétablir la productivité biologique d’une région afin d’obtenir tous les avantages possibles pour ses habitants et la planète. Elle est « de long terme», car elle nécessite une vision pluriannuelle des fonctions et des avantages écologiques pour le bien-être humain, qui résulteront de la restauration bien que des résultats concrets comme des emplois, des revenus et la séquestration du carbone sont immédiatement générés (UICN et WRI (2014). Guide de la méthodologie d’évaluation des opportunités) de restauration des paysages forestiers (MEOR).

A cet effet, le ProREDD en étroite collaboration avec le MERF, la DRERFM et DPERFL, vise à contribuer à la planification forestière régionale et préfectorale par une intervention pilote dans la préfecture des Lacs dans la période de juin à décembre 2017, suivi par une mise en œuvre des actions planifiées à partir de l’année 2018.

La préfecture des Lacs fait face aujourd’hui à des problèmes environnementaux majeurs tels que l’érosion côtière, l’envasement du Lac-Togo, la pollution de la mer et du Lac-Togo, la déforestation, la dégradation des sols, la disparition accéléré de la mangrove et surtout un besoin accru en bois énergie; autant de raisons pour une intervention RPF. Ajouter à ses raisons, la présence et l’implication des structures du MERF dans diverses actions de restauration du paysage avec une forte implication de la préfecture et la proximité de celle-ci de la capitale fait d’elle un potentiel et idéal site pilote d’une intervention RPF (AFR100/FLR) car facile d’accès.

Dans le cadre de l’organisation de la «Campagne nationale de diffusion du Plan National d’Adaptation aux Changements Climatiques du Togo (PNACC) et de sensibilisation des parties prenantes sur le processus d’intégration de l’adaptation dans la planification et la budgétisation au Togo » et afin de permettre aux acteurs de la préfecture des Lacs de mieux comprendre l’initiative restauration des paysages forestiers (RPF), de pouvoir mieux interagir et d’accompagner le processus, il a été organisé le 13 juillet 2017 un atelier d’information des acteurs clés sur le PNACC et sur la méthodologie des interventions (RPF) dans le cadre de la planification nationale d’adaptation au changement climatique (PNACC) et le lancement des activités avec l'appui du « Appui à la réduction des émissions liées au déboisement et a la dégradation des forets (redd+-readiness) et la réhabilitation des forets au Togo- Proredd ».

L’objectif principal de cette campagne est d’amener les parties prenantes nationales à s’approprier le plan national d’adaptation aux changements climatiques du Togo (PNACC) et d’informer les acteurs de la préfecture sur les activités de restauration du paysage forestiers (RFP) des Lacs, en considérant leurs caractéristiques spécifiques dans un contexte de la planification forestière régionale de manière générale et préfectorale en particulier.

Il a été plus spécifiquement question de :

(i)     informer les parties prenantes locales sur les activités réalisées au plan national dans le cadre du processus d’intégration de l’adaptation aux changements climatiques dans la planification et la budgétisation lancé au Togo, dans le cadre du processus international de Planification Nationale de l’Adaptation ;

(ii)    amener les collectivités locales à prendre conscience de la nécessité de prendre en compte l’adaptation aux changements climatiques dans leurs plans de développement et toutes leurs activités aux fins de leur appropriation du PNACC ;

(iii)   de présenter le contexte de l’initiative restauration des paysages forestiers, et le choix de la préfecture des Lacs comme préfecture pilote aux parties prenantes nationales et aux partenaires techniques et financiers ;

(iv)  de discuter, amender et améliorer la version provisoire de la feuille de route élaborée pour suivre le processus ;

(v)   procéder au lancement officiel des travaux de restauration des paysages forestiers de la préfecture des Lacs.