News Concertation des acteurs régionaux et validation des hots spots de dégradation des terres au Togo

Dans le cadre de la mise en oeuvre du programme de défintition des cibles nationales en matière de neutralité de dégradation des sols au Togo, il a été organisé du 25 juin au 1er juillet 2017 une série de concertations des acteurs régionaux, couplées à des visites  de terrain et validation des hots spots de dégradation des terres pour la NDT au Togo. Cette mission conduite par le point focal national de la convention des nations unies sur la lutte contre la désertification et le consultant national commis pour accompagnger le processus a été menée sur l'ensemble du territoire national. Ainsi, il a été relevé au niveau de chaque hot spot de dégradation des terres les causes et les actions endogénes menées pour faire face à cette dégradation.

Concerned URL direfaune@yahoo.fr
Source DRF
Release date 19/09/2017
Contributor jean marc Gnama
Geographical coverage Togo,
Keywords Dégradation des terres, fertilité des sols, biodiversité, conecrtation des acteurs,

Le 25 septembre 2015, les dirigeants du monde réunis au Siège des Nations Unies ont adopté un nouvel Agenda pour 2030 qui comprend un ensemble de 17 objectifs de développement durable (ODD) et 169 cibles associées. Particulièrement pertinent pour la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification CNULCD, l’objectif 15 exhorte les pays à «Protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres, la gestion durable des forêts et la lutte contre la désertification et stopper et inverser la dégradation des terres et mettre fin à la perte de la biodiversité». Plus précisément, la cible 15.3 des ODD - cible défendue par les pays de la CNULCD et partenaires - a également été adoptée comme suit: «D’ici à 2030, lutter contre la désertification, restaurer les terres et sols dégradés, notamment les terres touchées par la désertification, la sécheresse et les inondations, et s’efforcer de parvenir à un monde sans dégradation des sols».

La cible 15.3 des ODD est donc devenue un solide véhicule pour conduire la mise en œuvre de la CNULCD, tout en contribuant en même temps à la mise en œuvre d’autres ODD, y compris ceux relatifs à l’atténuation du changement climatique et l’adaptation, la conservation de la biodiversité, la restauration des écosystèmes, la sécurité alimentaire et de l’eau, la réduction des risques de catastrophe et la réduction de la pauvreté. L’ODD 15 et sa cible 15.3 placent fermement la CNULCD au centre de l’agenda 2030, car inverser la dégradation des terres est déterminant à la réalisation de plusieurs ODD notamment ceux concernant la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire, l’action sur le climat, la protection des écosystèmes terrestres, la création d’emploi, et autres.

L’objectif principal du programme PDC/NDT est de permettre aux pays Parties de définir les situations de référence nationales ainsi que les cibles volontaires et les mesures pour atteindre la NDT d’ici 2030. Le programme se nourrit également du plan de travail 2016-2019 de la CNULCD et de son indicateur de résultat: «Mesure dans laquelle les pays Parties touchés définissent des cibles pour lutter contre la dégradation des terres et remettre celles-ci en état».

Ainsi, la neutralité en matière de dégradation des terres (NDT) vise donc directement la sécurité alimentaire globale (en permettant le maintien voir l’accroissement du potentiel productif par la réduction de la dégradation et l’augmentation de la restauration des espaces dégradés et plus largement la préservation et la restauration des écosystèmes). La NDT est de ce fait positionnée au carrefour des trois conventions de Rio et doit permettre: (i) d’éviter la dégradation de terres productives; (ii) de freiner l’érosion de la biodiversité; et (iii) de lutter contre le changement climatique.

OBJECTIFS DE LA MISSION

La mission a pour objectifs  l’organisation des réunions  de concertation avec les acteurs au niveau régional, les visites  et validation des hots spots de dégradation des terres pour la NDT au Togo.

Spécifiquement, il s’agira de :

-      Informer, et sensibiliser les acteurs locaux sur l’initiation de définition des cibles volontaires de la NDT;

-      Visiter et valider les hots spots de dégradation des terres initialement identifies sur la base des tendances d’évolution de trois indicateurs de NDT (occupation de sol, productivité nette et stock de carbone organique du sol). Pour ce faire 6 hotspots de dégradation des terres sont identifiés. Il s’agit des hotspots de Cinkassé (Préfecture de Tone), de Mandoutri (Préfecture de Kpendjal), des Monts Kara (Préfecture de la Kozah), des Monts Défalé (Préfecture de Doufelgou), de Tabligbo (Préfecture de Yoto) et d’Aného (Préfecture des Lacs);

-      Engager la discussion avec les acteurs locaux sur les causes et les facteurs de la dégradation des terres au niveau de chaque hots spot de dégradation identifié;

-      Valider avec les acteurs locaux les mesures préalables développées pour la restauration des terres dégradations au niveau de chaque hot spot de dégradation dans le contexte de la NDT;

-      Identifier avec les acteurs locaux, les mesures endogènes, les opportunités et recueillir les idées de programmes/projets pour la restauration des terres au niveau des hots spots de dégradation pour la NDT