News Un pas de plus pour l'élaboration de la strétégie REDD+ au Togo

Les 19 et 20 mars 2018 ont connu la tenue à Lomé d'un atelier d’analyse, d’amélioration et de validation des résultats de
deux études portant d'une part sur les causes et conséquences de la déforestation et la dégradation des forêts au Togo et identification des axes d’intervention appropriés  et de l'autre sur l’utilisation des terres et les options stratégiques futures pour l’aménagement du territoire au Togo dans le cadre du processus REDD+. Cet ateliers fait suite aux deux ateliers régionaux (Kara et Atakpamé) tenus en février 2018.

Concerned URL http://www.republicoftogo.com/Toutes-les-rubriques/Environnement/Le-charbon-de-bois-tue-nos-forets
Source DRF
Release date 22/03/2018
Contributor jean marc Gnama
Geographical coverage Lome
Keywords REDD+, dégradation et défoorestation, utlisation des sols, Togo,

Pour relever son image de pays à fort taux de déforestation (5.1%) et de faible couverture forestière (24.24%), le Gouvernement Togolais, par l’entremise du Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières, a élaboré sa proposition de mesures pour l’état de préparation (R-PP) à la REDD+ et a obtenu un appui financier du Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier (FCPF), par l’intermédiaire de la Banque Mondiale, pour la mise en œuvre du projet de soutien à la préparation à la REDD+ (P-REDD+). Le processus REDD+ au Togo vise à infléchir cette tendance en optant pour une gestion durable des forêts existantes et un accroissement du patrimoine forestier.

Pour se faire, le Togo a intégré la REDD+ dans son Plan national de développement, reconnaissant l’importante contribution des forêts et des arbres hors-forêt dans le développement durable.

Le Projet de soutien à la Préparation à la REDD+ a pour entre autres missions d’élaborer la Stratégie Nationale REDD+ efficace, cohérente et acceptée par tous. Pour ce faire, il est prévu de réaliser une série d’études analytiques avec l’implication et la participation de toutes les parties prenantes. Dans le document R-PP du Togo, il est montré que la déforestation et la dégradation des forêts est due à plusieurs causes. Pour ce faire, il a été commandité 02 études et dont les résultats doivent orienter les acteurs dans le choix des options stratégiques de REDD+. Il s’agit de : i) l’étude sur les causes et conséquences de la déforestation et la dégradation des forêts au Togo et identification des axes d’intervention appropriés; et ; ii) l’étude sur l'utilisation des terres et les options stratégiques futures pour l’aménagement du territoire au Togo.

- L’étude sur les causes et conséquences de la déforestation et la dégradation des forêts vise principalement à construire un consensus, aux niveaux régional et national, sur les principales causes de la DDF au Togo et à définir les options stratégiques qui permettraient de lutter contre la DDF et de gérer durablement les ressources forestières.

- L’étude sur l’utilisation des terres et les options stratégiques futures pour l’aménagement du territoire au Togo a pour objectif de contribuer globalement à la création des conditions requises pour que la stratégie nationale REDD+ s’attaque directement aux causes des changements d’occupation et d’utilisation des terres à travers une meilleure maîtrise de la planification et de l’aménagement du territoire y comprises les reformes foncières.

La stratégie REDD+ se devant être participative et inclusive, il importe d’associer les parties prenantes à l’analyse, à l’amélioration et à la validation participative des rapports de ces études réalisées par le groupement de cabinet ONFI/LGE. C’est dans ce cadre que se sont inscrits les deux (02) ateliers régionaux et l’atelier national.

Objectifs

L’objectif global de ces ateliers a été d’analyser, d’améliorer et de valider les résultats des deux études tant au niveau des acteurs locaux qu'au niveau national dans une approche participative.

Il s’agit spécifiquement de :

- Partager avec les acteurs les principales conclusions des deux études ;

- Faire une analyse critique des résultats obtenus avec les parties prenantes ;

- Echanger et améliorer le contenu des rapports ;

- Formuler des recommandations et des orientations pour permettre au consortium de cabinets de les prendre en compte pour améliorer le contenu des deux documents;

-  Obtenir un consensus sur les résultats des études, notamment sur i) les principales causes de déforestation et de dégradation des forêts aux niveaux régional et national ; ii) les axes d’intervention et les options stratégiques appropriées pour gérer durablement les ressources forestières et ; iii) les options stratégiques futures pour l’aménagement du territoire au Togo ;

-Valider de façon participative les rapports des 02 études avec les parties prenantes. 

Les deux études ont été validées par tous les participants.

Please note that this information has expired.