VALIDATION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE LIEE AUX ESPECES SAUVAGES (SNLCES)

Il se tient les 11 et 12 avril 2024 à Lomé dans les locaux de l'Office de Développement et d'Exploitation des Forêts, un atelier d'examen et de validation de la stratégie nationale de lutte contre la criminalité liée aux espèces de sauvages (SNLCES).

En effet, la criminalité liée aux espèces sauvages constitue non seulement une des principales causes de la perte de la biodiversité, mais aussi un défi majeur à relever. Pour remédier à cette situation qui freine l’élan de la mise en œuvre efficace de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) dans nos pays, il est d’une nécessité fondamentale de mener des actions concertées à travers un partenariat fiable en faveur d’une conservation durable des ressources naturelles.

C’est dans ce contexte que le Programme pour la biodiversité et le changement climatique en Afrique de l’Ouest (WABiCC), financé par l’USAID, a réalisé en 2017 une évaluation des menaces que fait peser la criminalité liée aux espèces sauvages sur la biodiversité dans la sous-région ouest africaine. Cette évaluation est assortie d’une liste de besoins prioritaires et de recommandations devant permettre aux Etats de l’espace CEDEAO de répondre efficacement aux menaces liées à la criminalité environnementale.

Sur la base des résultats de cette évaluation, la CEDEAO a entamé l’élaboration d’une stratégie régionale de lutte contre la criminalité liée aux espèces de faune et de flore sauvage. Cette stratégie adoptée par la Réunion des ministres chargés de l’environnement comprend neuf (09) objectifs dont l’objectif 2 ‘Assurer une coopération nationale, régionale et interrégionale coordonnée pour lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages’’, exige, en son point 5, l’élaboration et l’adoption au niveau de chaque pays d’une stratégie nationale de lutte contre la criminalité liée aux espèces de faune et de flore sauvages. De même, l’objectif 1 vise à renforcer les réponses institutionnelles par la formation, le renforcement des capacités et l'application des lois.

Dans cette perspective et dans l’optique d’aider les Etats membres de la CEDEAO à mettre en œuvre les recommandations de cette stratégie régionale, le Programme pour la biodiversité et le développement à faibles émissions en Afrique de l’Ouest (WABiLED), deuxième phase de WABiCC accompagne le Togo dans l’adoption des outils stratégiques de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages. La première phase de cet appui a permis d’actualiser les besoins prioritaires du Togo en matière de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages au cours du mois de juin 2023. Sur la base de ce diagnostic, un draft de Stratégie Nationale de Lutte contre la Criminalité liée aux Espèces Sauvages (SNLCES) a été proposé par les experts de WABiLED et transmis au Togo pour amélioration et appropriation par l’équipe nationale.

 

L’objectif général de la présente action est de contribuer à la mise en œuvre de la Stratégie de Lutte contre la Criminalité liée aux Espèces Sauvages en Afrique de l’Ouest (WASCWC). Il s'agit spécifiquement de: 

          *examen et d’amélioration du projet de Stratégie Nationale de Lutte contre la Criminalité liée aux Espèces de faune et de flore sauvages (SNLCES) ;

          *valider le projet  SNLCES du Togo.

Les résultats attendus aux termes de cet atelier sont  dont entre autres:

  • Le projet de Stratégie Nationale de Lutte contre la Criminalité liée aux Espèces de faune et de flore sauvages est amélioré et en tenant compte du forma et des exigences nationales en matière d’élaboration des stratégies ;
  • Le projet de Stratégie Nationale de Lutte contre la Criminalité liée aux Espèces de faune et de flore sauvages est validé par l’ensemble des acteurs nationaux.
Photo de famille
Aichi targets
2. Biodiversity values integrated
Togo